Eternelmj
Bienvenue sur le Forum spéciale Michael Jackson!!! J'espère qu'il vous plaira, n'hésitez pas a poster et si vous avez des questions je suis là pour y répondre. Bonne visite!!!!!!!!!!!!


Michael est un artiste accompli comme jamais sans doute le monde de la musique n'en avait connu, chant, composition, écriture, vidéoclip, engagement humanitaire.Il est irremplacable......
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Un fofo consacré a tous les fans de Michael Jackson un homme qui nous a fait rêver et qui continuera à travers sa musique......

Partagez | 
 

 Jermaine Jackson: «Michael était un don de dieu!»

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Zodiaque : Verseau Messages : 186
Date d'inscription : 02/04/2010
Age : 31
Localisation : nord pas de calais (62)

MessageSujet: Jermaine Jackson: «Michael était un don de dieu!»   Sam 30 Oct - 14:47




Pilier des Jackson 5, il enregistre son prochain album chez Dinemec, à Gland (VD). Et parle du complot qui a tué son frère, le King of Pop. Exclusif.

Sa voix douce est familière. Qu’il parle ou qu’il chante, aucun doute n’est permis: Jermaine Jackson, 55 ans, est bien le frère de Michael, King of Pop, disparu en juin 2009. De passage à Genève, Jermaine a chanté à l’occasion du gala de la Fondation Little Dreams. Le lendemain, il passait la journée à Gland (VD) au studio Dinemec, en compagnie de Paul Sutin. Avec lui, il enregistre et coécrit son prochain album. Aux dernières nouvelles, il devrait être produit par Mark Ronson («Back To Black» d’Amy Winehouse).

Quelle relation avez-vous avec la Suisse?
Enfants, nous avions un livre dans lequel il y avait une photo de la Suisse et de ses montagnes enneigées. Je rêvais devant cette image de pouvoir entrer dans le paysage. Etant converti à l’islam (ndlr: il porte le nom d’«Allah» en médaillon), j’adore la période de Noël.

Vous êtes ici à Gland, au studio Dinemec, pour enregistrer votre prochain album. Pourquoi?
Je suis au calme, loin de toute agitation ou pression médiatique. La dernière fois, j’ai habité en Suisse chez Paul ( ndlr: Sutin, directeur du studio ). Ce n’était pas bon pour ma ligne, on allait tout le temps au McDo! ( Rires. ) Ensuite il est venu à Encino, en 1993, chez mes parents. Depuis dix ans, nous composons. Sept titres sont prêts. Je vais revenir les enregistrer ici avec Jonathan «Sugarfoot» Moffett, le batteur de Michael, Rex Salas (pianiste et directeur musical de Janet Jackson) et Mike Scott (guitariste de Prince, de Mariah Carey et de Janet Jackson).

À Genève vous avez interprété «Smile», la chanson préférée de votre frère.
Je ne l’ai jamais aussi bien chantée de toute ma vie. J’ai bu un thé de menthe avec du poivre de Cayenne à l’hôtel. Ma voix était claire comme jamais. Lors des obsèques de Michael, je l’ai interprétée, mais il y a eu un problème technique. Je ne captais pas la musique dans mon oreillette. Michael avait appris que «Smile» était un titre de Charlie Chaplin. Nous étions tous les deux des amis de la famille Chaplin sans jamais être à Vevey au même moment.

On ne peut pas vous rencontrer sans parler de la fin tragique de Michael Jackson. Que s’est-il passé selon vous?
Le succès de Michael a attisé la jalousie. On voulait le voir échouer, tomber. L’image véhiculée par les médias était fausse. Mon frère n’aurait jamais fait de mal à une mouche. Nous avons grandi ensemble et je le sais. Il y a eu un complot contre lui. Je n’ai jamais voulu utiliser le mot de «meurtre» pour ne pas envenimer les choses. Les gens responsables sont AEG ( ndlr: promoteurs du concert) et Tommy Mottola (ndlr: ex-patron de Sony, accusé en 2002 par Michael Jackson). Vous pouvez écrire son nom en toutes lettres! Michael gênait. Il était devenu trop puissant depuis l’acquisition du catalogue ATV et des chansons des Beatles ( ndlr: une partie de l’empire musical Sony ).

Saviez-vous que votre frère prenait des médicaments pour dormir?
Des somnifères, oui. Rien d’autre. Michael n’aurait jamais mis fin à ses jours, jamais! Il ne se serait jamais injecté de produit seul Indlr: Profofol ).

Pourquoi avait-il une image aussi négative?
Parce qu’il avait été accusé en 1993 par des gens qui en voulaient à son argent. L’homme qui avait jeté l’opprobre sur Michael et racontait toutes ces saletés s’est suicidé ( ndlr: Ewan Chandler, le père du jeune Jordan Chandler ). Après sa mort, son fils a avoué que mon frère n’a jamais levé la main sur lui. Tout était inventé. Michael a payé 20 millions de dollars. C’est dingue. Après ça, personne ne croyait Michael lorsqu’il parlait, il disait pourtant la vérité.

Quand avez-vous vu votre frère vivant pour la dernière fois?
C’était au restaurant et j’en parlais avec Bryan Adams en coulisses. Ce soir-là, le dernier, nous avions fait des vocalises sur «Have You Ever Really Loved A Woman» de Bryan justement. A la fin du repas, Michael nous a dit: «Salut, on se revoit à O2»! (ndlr: la série de concerts à Londres). C’était un mois avant sa mort. Il était bien physiquement. Vous avez pu le constater dans le film «This Is It!».

Vous êtes très présent pour honorer sa mémoire.
Je vais créer un award, The Michael. Pour honorer le travail des gens investis dans l'humanitaire. Michael n’a jamais cessé d’aider les autres, les enfants malades. Il a payé des opérations en Israël, au Moyen-Orient, en Europe, partout. Neverland était équipé pour les handicapés. Il voulait mettre un sourire sur leur visage. Il n’y aura jamais qu’un seul Michael. C’était un don de Dieu et nous sommes toujours en deuil.

«Le succès, ce n’était rien pour lui, comparé à ses enfants…»

Comment vont les enfants de Michael?
Très bien. Ils ont bien surmonté tout ça. Ils savent quelle personne incroyable était leur père. Vous savez, le succès, ce n’était rien pour lui, comparé à ses enfants. Nous sommes issus d’une famille du Midwest, de Gary, dans l’Indiana. Pas de Hollywood, où tout est faux. A Los Angeles, dans le showbiz, on a essayé de nous séparer, mais c’est impossible.

Un souvenir des Jackson 5?
Un jour, nous devions jouer en Amérique du Sud. Le public, une foule immense, est devenu incontrôlable, nous étions en retard pour un problème de matériel. Paniqués, on a couru en direction du car. Et on a oublié derrière nous notre vieille tutrice, lente, qui nous donnait des cours en tournée. Elle tapait à la porte du bus et aucun de nous ne lui a ouvert. On était terrifiés, Michael pleurait de peur. Il n’y avait pas un seul gentleman dans ce bus! ( Rires.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maddie3.skyrock.com
 
Jermaine Jackson: «Michael était un don de dieu!»
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jermaine Jackson
» Jermaine Jackson Barrière Tour pour le Casino Barrière de Bordeaux
» [Livre] Michael, Jackson et moi. à lire absolument !!
» [Livre] Petit Dico Michael Jackson
» [Livre] You Are Not Alone: Michael: Through a Brother's Eyes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternelmj :: News sur Michael-
Sauter vers: